[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > à quoi l'écriture te sert

à quoi l'écriture te sert


"Voilà, friponne, à quoi l'écriture te sert ;
Et contre mon dessein l'art t'en fut découvert."
L'Ecole des femmes, III, 4 (v. 946-947)

La vraisemblance de cette scène est contestée dans la Zélinde (1663) de Donneau de Visé :

Arnolphe [...] devait avoir défendu que l'on lui apprît à écrire, cela était de son caractère, afin qu'elle ne pût ni écrire à un galant, ni recevoir de ses billets, ni lire aucun livre qui la pût instruire de ce qu'il voulait qu'elle ignorât, et qui lui pût mettre l'amour dans la tête. Il n'est pas vraisemblable que l'on lui eût appris à écrire, sans qu'il le sût ; et comme il la faisait élever à ses dépends, il devait savoir si l'on lui contait les mois d'un maître écrivain, ou d'une maîtresse : car ces sortes de gens ne laissent point passer plusieurs années sans demander de l'argent.
(sc. VIII, p. 109)

Voir aussi "femme qui compose en sait plus qu'il ne faut".




Sommaire | Index | Accès rédacteurs