[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > être honnête homme, et faire mal des vers

être honnête homme, et faire mal des vers


"De quoi s’offense-t-il ? et que veut-il me dire ?
Y va-t-il de sa gloire, à ne pas bien écrire ?
Que lui fait mon avis, qu’il a pris de travers ?
On peut être honnête homme, et faire mal des vers ;
Ce n’est point à l’honneur, que touchent ces matières,
Je le tiens galant homme en toutes les manières,
Homme de qualité, de mérite, et de cœur,
Tout ce qu’il vous plaira, mais fort méchant auteur."
Le Misanthrope, IV, 1, v. 1139-1146

Une épigramme de Gombauld (1657) avait fait son sujet de ce même paradoxe :

CI
HONNÊTE HOMME ET MAUVAIS POÈTE

Eraste aime la vertu
Il est de bonne famille
Sa soeur est fort belle fille
Et lui propre et bien vêtu.
S'il m'accoste en ta présence
Damon, je souffre l'offense
De ton regard de travers
Soudain ton regard éclate,
Quoi, veux-tu que je le batte
Pource qu'il fait mal des vers.
(édition de 1657, p. 53)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs