[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Aimable jeunesse

Aimable jeunesse


"Aimable jeunesse,
Suivez la tendresse,
Joignez aux beaux jours
La douceur des amours [...]
Pourquoi se défendre?
Que sert-il d'attendre?
Quand on perd un jour,
On le perd sans retour."
Psyché,Troisième intermède

"Profitez du printemps
De vos beaux ans,
Aimable jeunesse;
Profitez du printemps
De vos beaux ans,
Donnez-vous à la tendresse.
Ne perdez point ces précieux moments;"
Le Malade imaginaire, Second intermède

L'invitation au carpe diem avait déjà été formulée dans la Pastorale comique ("hâtons-nous, ma Sylvie").

On la retrouve à la VII. entrée de la mascarade royale Le Carnaval, dansée en janvier 1668 :

N'attendez pas pour n'être point sévère
Que vos plus beaux ans commencent leur retour.
Quand on sait plaire,
Surtout dans la cour,
Que peut-on faire
Et nuit et jour
Sans un peu d'amour ?
(p. 13)

Une parodie de l'air de Psyché est répertoriée au tome 3 du chansonnier Maurepas :

Parodie
du 1er air du 3e intermède de la tragédie-ballet de Psyché, faite par le roi Louis XIV.

Sur...........de Fienne femme de........des Chapelles, capitaine des gardes du corps d'Henriette-Marie de France, veuve de Charles 1er roi d'Angleterre, laquelle s'appelait toujours Madame de Fienne nonobstant son mariage, ainsi qu'il se pratique en Angleterre quand la femme est de meilleure maison que son mari.

Hideuse vieillesse
Fuyez la jeunesse,
Car vos vilains jours
Font peur à leurs amours,
La mort pour vous prendre
Se lasse d'attendre,
Quittez, quittez les plaisirs
Qui font tous vos désirs,
Hâtez-vous de rendre
Les derniers soupirs.
(p. 241)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs