[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Aimer de tous côtés comme vous faites

Aimer de tous côtés comme vous faites


"Monsieur, je vous dirai franchement que je n'approuve point votre méthode, et que je trouve fort vilain d'aimer de tous côtés comme vous faites."
Don Juan ou le Festin de pierre, I, 2

Un reproche semblable est adressé par un valet à son maître

DON FELIX
Ah, c'est trop raisonner !

JODELET
Bien, bien, n'en parlons plus, je vais questionner.
D'où vient que tout objet vous devient un idole?
Qu'à la belle, à la laide, à la sage, à la folle,
A jeune, à vieille, à veuve, à femme ayant mari,
A fille à marier, d'un langage fleuri
Vous allez jour et nuit demandant du remède?
Et que vous a donc fait ce beau sexe à Tolède,
Que vous voulez ainsi l'exterminer par feu?
Et de grâce, Seigneur, épargnez-les un peu.
La fille de dix ans, et la sexagénaire,
(Chose que devant vous personne n'a vu faire,)
Ont en vous un Amant qui leur fait les yeux doux,
Et vous leur en voulez, à cause (dites-vous)
Que l'une en sait beaucoup, et l'autre n'en sait guères,
Et des rares beautés, et des beautés vulgaires,
Je vois qu'également vous vous sentez féru ;
Il faut (ce que de vous je n'aurais jamais cru)
Que vous soyez, sans doute, un fourbe très-insigne ;
Mais d'un homme d'honneur, cette vie est indigne.
(éd. de 1664, I, 1, p. 7)

  • dans Les Amours de Jupiter et Sémélé (1666) de Boyer :
MOMUS
[...]
On vous voit tous les jours courir de belle en belle,
Aimez-vous ces beaux noms d'inconstant, d'infidèle ?
N'y a-t-il point de beauté qui vous puisse arrêter ,
Et les dieux n'ont-ils point honte de coqueter ?

JUPITER
Momus, veux-tu toujours censurer et médire ?
N'as-tu jamais connu le souverain empire,
Qui force au changement le plus puissant des dieux ?
(II, 1, p. 32)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs