[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Allégresse

Allégresse


"Quelle allégresse aurez-vous dans votre âme,
Quand d'un époux si beau vous vous verrez la femme!."
Le Tartuffe, II, 3 (v. 649-650)

Le terme appartient au vocabulaire érotique (1), mais aussi religieux (2).


(1)

QU'IL FAIT BON AIMER PARTOUT.

Quelque moyen qu'on éprouve
Pour son amour étancher,
Je ne vois point que l'on trouve
Chose qui doive fâcher.
Si la paillarde on courtise,
Plus elle est duite et apprise
Pour donner contentement
Car d'une pleine allégresse,
Elle remue la fesse
Et les reins agilement.
(Les Satires bâtardes et autres œuvres folâtres du cadet Angoulevent, 1615, p. 43)

AUTRE CHANSON SUR UN AIR NOUVEAU.

Si votre étui, ma maîtresse,
N'est de ces pièces garni,
J'en suis assez bien muni
Pour vous servir d'allégresse.
A un poinçon bien poli.
Il faut un étui joli.
(Etienne Bellone, Le Second Livre des Chansons folâtres et prologues tant superlifiqus que drolatiques des comédiens français, 1612, p. 114)

(2)

elles excitent l'appétit de l'ame, confortent l'esprit, et ajoutent à la promptitude de la dévotion une sainte gaieté et allégresse qui rend nos actions belles et agréables même en l'extérieur
(L'Introduction à la vie dévote, 1619, IV, 13, p. 321)

Invoque Dieu et lui demandes son allégresse : "Rendez-moi, o Seigneur, l'allégresse de votre salut.
(IV, 14, p. 328)

Point lors, point de dévots sans entière allégresse,
Point lors de libertins sans profonde tristesse.
(Pierre Corneille, L'Imitation de Jésus-Christ, 1656, I, 24)

Ce coeur vers le ciel s' élançant fortement,
Saura goûter incessamment
Du calme intérieur la parfaite allégresse.
(II, 1)

Tu dissipes, ô dieu ! L'aigreur de ma tristesse,
Tu changes en plaisirs tous mes gémissements,
Et m' environnes d'allégresse.
(II, 9)

Daignez, seigneur, purifier
Mon âme et toutes ses puissances,
La combler d'allégresse, et la vivifier,
Remplir de vos clartés toutes ses connaissances.
(III, 39)

Daignez, seigneur, purifier
Mon âme et toutes ses puissances,
La combler d'allégresse, et la vivifier,
Remplir de vos clartés toutes ses connaissances.
(III, 50)

Seigneur, que d'allégresse animera mes voeux,
Quand je verrai mon âme avec toi bien unie !
(IV, 13)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs