[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Anselme

Anselme


Le nom est fréquemment porté par des vieillards de la comédie italienne.

Par exemple, dans

  • L'intrico (1606) de Paolo Veraldo, comédie imprimée issue de la commedia dell'arte : "Anselmo, vecchio innamorato".

On le retrouve ainsi dans les comédies françaises inspirées du modèle italien :

  • Aimer sans savoir qui (1646) de D’Ouville, modèle de la comédie à l’italienne en France (ainsi que dans sa source, L'Hortensio (1597) de Piccolomini : "Anselmo Paparoni, vecchio")
  • La Soeur (1647) de Rotrou.




Sommaire | Index | Accès rédacteurs