[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Attachements

Attachements


"De tels attachements, ô Ciel! sont pour vous plaire?"
Les Femmes savantes, I, 1, v. 17

"Je n'ai point d'autres pensées maintenant que de quitter entièrement tous les attachements du monde, de me dépouiller au plus tôt de toutes sortes de vanités."
Don Juan ou le Festin de pierre, V, 3

Le terme appartient au vocabulaire dévot.

Il est abondamment utilisé dans L'Imitation de Jésus-Christ (1656) de Corneille :

Mépriser ce qu'on voit pour ce qu'on ne voit pas,
Fuir les contentements transmis par ces organes ;
Que de s' en satisfaire on n' a jamais de lieu,
Et que l'attachement à leurs douceurs profanes
Souille ta conscience, et t'éloigne de Dieu.
(I, 1)

Tu passeras comme eux, et ta chute funeste
Suivra l' attachement à ces objets légers,
Si pour éviter ces dangers
Tu ne romps avec toi comme avec tout le reste.
(II, 1)

Ton coeur aime le monde ; et tout ce qui le brouille,
Tout ce qui plus le souille,
C'est cet impur attachement :
Rejette ses plaisirs, romps avec leur bassesse ;
Et ce coeur vers le ciel s' élançant fortement,
Saura goûter incessamment
Du calme intérieur la parfaite allégresse.
(II, 1)

Que le goût du bien souverain
Déracine en mon coeur l'attachement humain,
Et faisant aux faux biens une immortelle guerre,
M'obstine au généreux dédain
De tout ce qu' on voit sur la terre.
(III, 23)

Oh ! Que l' homme à la mort porte de confiance,
Quand il n' a dans le monde aucun attachement,
Qu'il s'est dépris de tout, et que sa conscience
A su se faire un fort de ce retranchement !
(III, 53)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs