[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Au sort d'être cocu son ascendant l'expose

Au sort d'être cocu son ascendant l'expose


"Au sort d'être cocu son ascendant l'expose"
L'Ecole des maris, III, 9 (v. 1099)

L'idée qu'il existe un lien entre le cocuage et la configuration des astres présidant à la naissance est défendue par plusieurs traités d'astrologies. Elle a déjà été évoquée à l'acte I (scène 2) de L'Ecole des maris ("sous quel sort mon astre m'a fait naître"). Elle sera reprise dans L'Ecole des femmes ("maligne influence").

Dans L'Ecole des cocus (1661) de Dorimond, le Docteur prédit au Capitan qu'il sera cocu "par un noir ascendant" (1).

Plus généralement, on peut rapporter cette remarque à l'idée d'une prédestination en matière amoureuse. Chez Quinault, le terme "ascendant" est employé en ce sens dans L'Amant indiscret ou le Maître étourdi (1656) (2)


(1)

il y a la négromancie, par laquelle je devine que vous serez du naturel des chevreaux, que les cornes vous croitront de bonne heure.
(Dorimond, L'Ecole des cocus,1661, scène 2, p.11)

Le Docteur :
- Je définis que tu seras cocu.
Le Capitan :
- Les Dames de ce temps sont donc d'étranges dames.
Le Docteur :
- Cela n'adviendra pas par le défaut des femmes
Cela t'arrivera par un noir ascendant,
D'un astre dont ton sort fut toujours dépendant
Par une inspection qu'a sur ta face morne,
Le bélier, le croissant, avec le capricorne,
Des esprits féminins le mieux m'originé
Se corrompt avec un esprit prédestiné ;
C'est le sort du mari, non celui de la femme,
Qui fait naître chez eux une illicite flamme,
Et bien souvent on voit un homme encore garçon
Etre un sot, et par là vous l'êtes tout de bon
(Ibid., p.14)

--

(2)

Il [mon cœur] se plaint en secret du charme inconcevable
Qui malgré vos défauts, vous rend encore aimable
Et par un ascendant qu'on ne peut exprimer
Quand je veux vous haïr, me force à vous aimer.
(Philippe Quinault, L'Amant indiscret,1656, III, 3, v. 719-722, p. 48)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs