[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Aulularia

Aulularia


Michel de MAROLLES, "L’Aululaire ou l'Avaricieux de Plaute", M. Acci Plauti comoediae in quattor tomos digestae, ex recognitione Francisci Guieti Andini, opera et studio Michaelis de Marolles, abbatis de Villeloin, cum ejusdem interpretatione gallica, Paris, Pierre l'Amy, 1658, p. 121-172

Molière s'est servi de cette traduction de l'Aulularia de Plaute pour composer sa comédie de L'Avare.

La même traduction avait servi également à l'Amphitryon, tiré de. l'Amphitruo.

Les principaux points de rencontre entre l'Aulularia (dans la version de Marolles) et son homologue moliéresque sont indiqués ci-dessous.

L'Avare

La Jalousie du Barbouillé




Sommaire | Index | Accès rédacteurs