[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Aux méchants complaisants

Aux méchants complaisants


"[...] je hais tous les hommes :
Les uns, parce qu'ils sont méchants et malfaisants
Et les autres, pour être aux méchants complaisants."
Le Misanthrope, I, 1, v. 118-120

Un propos similaire attribué à Timon d'Athènes est reproduit

  • par La Mothe le Vayer, dans le VIIe dialogue de La Promenade (1663) (1)
  • par Perrot d'Ablancourt, Les Apophtegmes des Anciens (1664) (2)
  • par Erasme, dans les Apophtegmata (3).

Dans La Coiffeuse à la mode (1647) de d'Ouville, Flore tient un discours dont la teneur est proche de celui-ci (4).

Plus bas, Alceste reprochera aux galants de Célimène d'encourager la médisance par leurs "ris complaisants" ("vos ris complaisants").


(1)

encore que je ne sois pas misanthrope, à l'égal de ce bizarre Athénien, je ne puis néanmoins condamner absolument son humeur, qui le portait à haïr les méchants comme tels, et la plupart des autres hommes parce qu'ils ne haïssent pas assez les méchants
(La Mothe le Vayer, La Promenade, VII, dans Oeuvres, 1757, IV, 1, p. 200)

--

(2)

Timon, surnommé le misanthrope, à cause qu'il haïssait les hommes, disait pour raison que c'est que la moitié n'en valait rien et que l'autre ne valait guère, à cause qu'elle ne haïssait pas assez les méchants.
(Perrot d'Ablancourt, Les Apophtegmes des Anciens, p. 344) (1)

--

(3)

Timon Atheniensis dictus misanthropos, interrogatus cur omnes homines odio prosequeretur : "Malos, inquit, merito odi, caeteros ob id odi quod malos non oderint".
(Erasme, Apophtegmata, éd. de 1641, p. 486) (2)

--

(4)

FLORE :
Enfin, qui se résout de vivre avecque moi
Sans s'enquérir de rien doit subir cette loi,
Et doit, en m'imitant, dans le siècle où nous sommes
Comme ennemis mortels regarder tous les hommes.
[..]
Et si ce maudit sexe était en mon pouvoir,
Je les châtierais tous : le méchant pour avoir
Déjà commis le mal ; et je serais sévère
Envers le bon aussi, parce qu'il peut le faire.
(d'Ouville, La Coiffeuse à la mode, I, 2)


(1)source : G. Hall, Comedy in Context : Essays on Molière, University Press of Mississippi, 1984, p. 187

(2) source : C. Eggert, "On the Title and Subtitle of Molière's Misanthrope", Modern Language Notes IIV, 6, (1899), p. 337




Sommaire | Index | Accès rédacteurs