[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Avec beaucoup d'usure

Avec beaucoup d'usure


"Ainsi mon cœur, Frosine, un peu trop faible, hélas !
Se rendit à des soins qu'on ne lui rendait pas,
Par un coup réfléchi reçut une blessure,
Et paya pour un autre avec beaucoup d'usure."
Dépit amoureux, II, 1 (v. 437-440)

L'expression est en vogue, à propos de l'amour, dans les milieux mondains. Ainsi chez Madeleine de Scudéry :

Je craindrais fort, répliqua Sapho, s’il était digne d’envie, que je ne fusse digne de pitié, car, de la manière dont j’ai le cœur, si j’aimais, j’aimerais si tendrement et si fortement qu’il serait difficile qu’on me rendît l’amour avec usure.
(Artamène ou le Grand Cyrus, "Histoire de Sapho", X, 2, p. 6988)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs