[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Bannissable de la République des lettres

Bannissable de la République des lettres


"Vous êtes un impertinent, mon ami; un homme bannissable de la république des lettres."
Le Mariage forcé, sc. IV

L'invective était célèbre pour avoir figuré parmi celles que Scaliger avait adressées à Erasme dans son Oratio secunda adversus Des. Erasmi Dialogum ciceronianum (1537) :

Ergo furiosum me vocat Furia, discordiarum parens ac fomes ? Cujus scriptis incolumibus respublica sive Christiana, sive literaria stare non poterat.
(éd. M. Magnien, Genève, Droz, 1999, p. 332)

Elle est

  • citée dans le XIIe entretien de Guez de Balzac, intitulé "Qu'il n'est pas honnête de se commettre contre toutes sortes d'attaquants" (Entretiens, 1657) :
Considérez, je vous prie, de quelle sorte le premier [Scaliger] agit avec Erasme dans le procès qu'il lui fait pour avoir dit en quelqu'un de ses dialogues qu'il y a une vicieuse imitation des bons exemples; qu'il y a de ridicules imitateurs de Cicéron; que les singes sont les plus laides de toutes les bêtes.
Erasmum Romani nominis vomicam, Eloquentiae scopulum, etc. Erasmi loquacitatem illam sine delectu verba [...] sine mente sensa, inepta, inania, etc.
Erasmus Latinae puritatis contaminator, Eloquentiae eversor, Litterarum carnifex, etc [...] Erasmus Furia, cujus scriptis incolumibus respublica sive Christiana, sive literaria stare non potest.
(éd. de 1663, p. 134)

Le même Vossius se plaint encore qu'un si grand personnage que Lescale [Scaliger] parut comme furieux contre la réputation d'Erasme, si recommandable dans la belle littérature, et qu'il ne laissa pas de louer après sa mort.
(éd. des Oeuvres de 1756, VII, 1, p. 226)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs