[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Bien touchée

Bien touchée


"La tragédie, sans doute, est quelque chose de beau quand elle est bien touchée"
La Critique de l'Ecole des femmes, sc. VI

L'expression est employée dans La Précieuse (1656) de l'abbé de Pure :

J'ai ouï dire, reprit Philonime en souriant à Gelasire, qu'il y aura quelque autre volume où l'on ne parlera plus du tout que de ce qui concerne la pure galanterie de la ruelle ; ce qui s' y passe, les questions qui s' y agitent, et l' esprit qui y règne. Cela sans doute sera agréable, interrompit Gename, pourvu qu' il soit bien touché, et par une main un peu adroite et délicate.
(Première partie, livre II, Droz, 1936, p. 174)

Bouhours le signale parmi les mots "nouveaux dans le sens et dans le tour qu'on leur donne quelque fois" :

portrait [...] touché hardiment. Il y a dans cet ouvrage des endroits délicatement touchés.
(Bouhours, Entretiens d'Ariste et d'Eugène, 1671, p. 145)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs