[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Bonne chère avec peu d'argent

Bonne chère avec peu d'argent


"- Dis-moi un peu, nous feras-tu bonne chère? - Oui, si vous me donnez bien de l'argent. - Que diable toujours de l'argent! Il semble qu'ils n'aient autre chose à dire, de l'argent, de l'argent, de l'argent. Ah! ils n'ont que ce mot à la bouche, de l'argent. Toujours parler d'argent. Voilà leur épée de chevet, de l'argent. [...] pour agir en habile homme, il faut parler de faire bonne chère avec peu d'argent. - Bonne chère avec peu d'argent!"
[...]
- Hé bien, il faudra quatre grands potages, et cinq assiettes. Potages... Entrées...- Que diable, voilà pour traiter toute une ville entière. - Rôt...[...]- Ah traître, tu manges tout mon bien.
L'Avare, III, 1

L'idée selon laquelle la préparation d'une "bonne chère" nécessite une certaine somme d'argent est également évoquée

  • dans Le Vieillard amoureux (1664) de Françoise Pascal. L'attitude de Philipin ressemble à celle de maître Jacques.(1)
  • dans Les Coteaux ou les Marquis friands (1665) de Donneau de Visé. (2)

Voir également "Entremets"


(1)

DORINE
Si tu veux chercher à me plaire
Fais nous faire un petit repas,
Et va t'informer de ce pas
Chez le rôtisseur d'ici proche
S'il n'aurait rien mis à la broche
Un chapon ou des pigeonnaux,
Ou quelque poulets des plus beaux
Nous trois sans qu'on s'en aperçoive
Nous pourrons...

PHILIPIN
Pourvu que je boive

Et qu'on me donne de l'argent
Tu me verras fort diligent.
[...]
(Lyon, Antoine Offray, 1664)

(2)

ORONTE
Le repas de grand prix, sont bien plus agréables,
Et la cherté des mets les rend plus délectables.

VALERE
A ce plaisant discours, que réponds-tu marquis?

CLIDAMANT
Que je ne veux jamais dîner à juste prix.

LEANDRE
Voilà d'un vrai marquis le parfait caractère.

CLIDAMANT
Pour le bien soutenir, je fais toujours grand chère.

ORONTE
Tu le fais, il est vrai, sans dépenser ton bien.
[...]
(scène 11, Paris, G. Quinet, 1665, p. 20)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs