[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > C'en est fait

C'en est fait


" - Non, non, ne croyez pas, Madame,
Que je revienne encor vous parler de ma flamme.
C'en est fait; je me veux guérir, et connais bien
Ce que de votre coeur a possédé le mien.
Dépit amoureux, IV, 3 (v. 1293-1296)

La scène qui débute par cette réplique constitue un dialogue de "sdegno e pace", semblable à ceux que développaient les personnages d'amoureux de la commedia dell'arte.




Sommaire | Index | Accès rédacteurs