[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Ce secret, de tout enflammer

Ce secret, de tout enflammer


"Et du nombre d'amants qu'elle tient sous ses lois,
Ma sœur, j'ai découvert la cause.
– Pour moi je la devine, et l'on doit présumer
Qu'il faut que là-dessous soit caché du mystère:
Ce secret de tout enflammer
N'est point de la nature un effet ordinaire.
L'art de la Thessalie entre dans cette affaire,
Et quelque main a su sans doute lui former
Un charme pour se faire aimer."
Psyché, acte I, scène 1, vv. 264-272.

Cette conception de l'amour comme force magique prévaut dans la littérature mondaine, par exemple dans La Cour d’Amour ou les Bergers galants (1667) de Du Perret :

[…] oui cher ami, cela est très véritable, et je crois qu'à moins que la force d'un enchantement m'ait mis en 1'état où je suis, connaissant ces vérités comme je le connais, je ne serais guère de temps au déplorable état où je me trouve. J'avoue cependant qu'un espèce d'enchantement m'a fait changer d'inclination , puis que tout m'a charmé en la divine personne , qui me contraint de l'aimer seule […].
(t. II, "Histoire d'Ovide", p.118-119)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs