[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Ces belles raisons de sympathie

Ces belles raisons de sympathie


"Toutes ces belles raisons de sympathie, de force magnétique, et de vertu occulte, sont si subtiles et délicates, qu'elles échappent à mon sens matériel."
Les Amants magnifiques, III, 1

Le terme "sympathique" est condamné avec ceux de "magnétique", "occulte" dans le Nouveau Cours de médecine (1669) de Rouvière (voir "une vertu sympathique" ).

Il est associé dans l'esprit du public à la "poudre de sympathie", susceptible de soigner les maux à distance, dont le succès avait fait long feu, comme en témoigne la 342e Conférence du Bureau d'adresses qui lui est consacrée:

Bien que cette poudre soit à présent autant décréditée qu'elle a eu de vogue au commencement qu'elle fut produite pour la guérison des plaies, néanmoins il n'est pas tout à fait inutile d'examiner les motifs de ceux qui l'ont composée et débitée publiquement, aussi bien que de ceux qui s'en sont servis quelquefois avec succès. Et comme la nouveauté donne de la grâce et de l'estime aux remèdes, aussi bien qu'à toutes les autres choses, cette poudre sympathique a trouvé dès sa naissance tant de créance parmi les gens de guerre, qui furent d'abord flattés d'une prompte et facile guérison de leurs blessures les plus mortelles par son moyen.
[…]
Car enfin cette poudre est à présent sans crédit, et il ne lui reste plus que son nom fastueux de sympathique, qui lui a été imposé par ses auteurs, à l'exemple de l'onguent de même nom, avec lequel Goclenius et quelques autres médecins ont essayé d'appuyer la cure magnétique des plaies, en se contentant de panser l'arme qui les avait faites, et y appliquer les remèdes convenables.
("De la sympathie", Recueil général des questions traitées dans les conférences du Bureau d'adresses, 1666, vol. 5, p. 486-487)

Une formule presque semblable ("toutes ces raisons de douces sympathies") avait été utilisée dans Le Misanthrope pour mettre en cause une théorie en vogue dans les milieux mondains sur la nature de l'amour.




Sommaire | Index | Accès rédacteurs