[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Ces craintes ridicules

Ces craintes ridicules


Mais des arrêts du Ciel on nous fait tant de peur.
- Je puis vous dissiper ces craintes ridicules,
Madame, et je sais l'art de lever les scrupules.[...]
Contentez mon désir, et n'ayez point d'effroi,
Je vous réponds de tout, et prends le mal sur moi..
Le Tartuffe, IV, 5, v. 1485-1605

Un argument semblable était avancé par les religieux concupiscents qui tentaient de séduire la femme de leur protecteur dans

Tout ce que vous dites-là, nous l'apprenons aux simples femmes pour les tenir en obéissance, ou pour mieux dire en servitude : mais celles qui vous ressemblent ne s'y doivent point laisser captiver. Croyez-moi, votre simplicité nuit à votre contentement ; ôtez tous ces vains scrupules de votre pensée, et vous vous moquerez la première de cette innocente peur que vous avez de mal faire. Que si j' ai quelquefois prêché le contraire de ce que je dis, ne savez-vous pas qu'il se faut accommoder aux humeurs d'un peuple grossier, et que nous avons des leçons diverses, qu'il faut savoir appliquer à la différente capacité de nos auditeurs. Ce que je disais alors était bon pour eux ; ce que je vous dis maintenant sera encore meilleur pour vous, si vous en voulez faire votre profit, et ne rejetez point par une vaine superstition, les impressions véritables, dont on vous rendra susceptible.
(p. 40-41)

  • la chanson de geste de Valentin et Orson, dans sa version remaniée en prose :
N'ayez peur ou crainte de Dieu pour ce fait offenser ou péché faire. Car je suis vicaire de Dieu en terre. Si vous pourrais donner absolution ou pénitence facile et légère.
(éd. de 1612, p. 8)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs