[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Chantelou, Mémoire du traitement fait par la Maison du Roi à Monsieur le Cardinal Chigi

Chantelou, Mémoire du traitement fait par la Maison du Roi à Monsieur le Cardinal Chigi


S.E. ayant quitté son habit de chasse, fut à la comédie du Prince d’Ithaque, qui fut la même qui fut jouée aux fêtes de Versailles. Le Roi et les reines s’y étaient placés à l’ordinaire, et M. le légat était à la droite de la reine Mère, à demi-tourné du côté de Sa Majesté, et commençant la file des princesses. Après S.E. était la Princesse de Bade, pour [puis] Monsieur ; il était sans rang dans une file derrière le roi auprès de Madame de Montespan, qui était à sa droite. La comédie plut extrêmement à tous ces Messieurs les Italiens, et plus et moins selon qu’ils entendaient la langue. Elle est composée, outre le corps de la pièce, de divers récits, de petits ballets, de danses pastorales et de machines, de sorte qu’elle est autant pour les yeux que pour les oreilles. La comédie finie, S.E. retourna à son appartement, éclairée, comme Elle était venue, de quatre flambeaux de poing portés par les pages du roi.

Paul de Chantelou, "Memoire du traitement fait par la Maison du Roy a Monsieur le Cardinal Chigi Legat a Latere en France", BNF, ms.fr. 6143 (éd. Daniela del Pesco, Mélanges de l'Ecole française de Rome, 2001, p. 112)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs