[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Comme ainsi soit que

Comme ainsi soit que


"Comme ainsi soit qu'on ne puisse guérir une maladie, qu'on ne la connaisse parfaitement, et qu'on ne la puisse parfaitement connaître, sans en bien établir l'idée particulière et la véritable espèce, par ses signes diagnostiques et prognostiques; vous me permettrez, Monsieur notre Ancien, d'entrer en considération de la maladie dont il s'agit, avant que de toucher à la thérapeutique et aux remèdes qu'il nous conviendra faire pour la parfaite curation d'icelle."
Monsieur de Pourceaugnac, I, 8

L'usage de la conjonction "comme ainsi soit que" est condamné dans le traité De la connaissance des bons livres (1671) de Charles Sorel :

Nicolas Coëffeteau, évêque de Marseille, a écrit d'un style plus fort, mais on l'a pourtant repris de quelques mots qu'il a affectés ; de son comme ainsi soit que, avec lequel il commence des chapitres et des périodes, dans son livre des Passions et dans quelques autres ouvrages.
(p. 357)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs