[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Courir de ma façon deux cents chansons

Courir de ma façon deux cents chansons


"vous verrez courir de ma façon dans les belles ruelles de Paris deux cents chansons, autant de sonnets, quatre cents épigrammes, et plus de mille madrigaux"
Les Précieuses ridicules, sc. IX

"Faire courir" un texte manuscrit dans les ruelles est une des principales manières de publier une création littéraire dans les milieux mondains.

Au tome V de la Clélie, histoire romaine (1658) de Madeleine et Georges de Scudéry, on s'interroge sur le bien-fondé de ce mode de circulation des oeuvres :

Ah Valérie ! reprit Bérélise, votre bonté va trop loin, et c'est bien assez de dire seulement qu'il ne faut pas faire courir cette agréable bagatelle; mais ce serait trop de dire qu'il ne la faut donner à qui que ce soit, puisque les jolies choses ne sont point pour n'être pas vues.
( t. V, 1, p. 70)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs