[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > D'aimer et n'être point aimée

D'aimer et n'être point aimée


Fais que jusqu'à la rage elle soit enflammée,
Et qu'elle ait à souffrir le supplice cruel
D'aimer et n'être point aimée.
Psyché, Prologue, vv. 156-158.

Cet ajout à la malédiction de Vénus, qui ne se trouve ni chez Apulée, ni chez La Fontaine, rapproche le sujet de la première des Lettres portugaises (1669) :

Cependant il me semble que j'ai quelque attachement pour des malheurs, dont vous êtes la seule cause: Je vous ai destiné ma vie aussitôt que je vous ai vu; et je sens quelque plaisir en vous la sacrifiant. J'envoie mille fois le jour mes soupirs vers vous, ils vous cherchent en tous lieux, et il ne me rapportent pour toute récompense de tant d'inquiétudes, qu'un avertissement trop sincère, que me donne ma mauvaise fortune, qui a la cruauté de ne le souffrir pas, que je me flatte, et qui me dit à tous moments; Cesse, cesse Marianne infortunée de te consumer vainement: et de chercher un Amant que tu ne verras jamais; qui a passé les Mers pour te fuir, qui est en France au milieu des plaisirs, qui ne pense pas un seul moment à tes douleurs, et qui te dispense de tous ces transports, desquels il ne te sait aucun gré?
(p.5-8)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs