[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Dépêchons-nous de boire

Dépêchons-nous de boire


"Dépêchons-nous de boire,
On ne boit pas toujours".
Le Bourgeois gentilhomme, IV, 1

Un passage de la Critique des deux tragédies d'Euripide et de Mr Racine (1675) de Pierre Perrault fait allusion à ces deux vers :

Vous savez qu'on a dit que la pensée de cette chanson à boire qui est dans une des comédies de Molière, qui dit :

Dépêchons-nous de boire,
On ne boit pas toujours

était prise d'Anacréon à cause que ce poète a dit quelque chose de semblable. Est-ce qu'un crocheteur ne dit pas tous les jours dans le cabaret à son compère que quand on est mort on ne boit plus et qu'il faut se dépêcher de boire quand on est en vie ? Le dit-il à cause qu'il l'a lu dans Anacréon ? Est-ce que, quand un homme à table a demandé à boire, l'on dira de ceux qui en demandent après lui l'imitent et qu'ils ne le disent qu'à cause qu'ils l'ont ouï dire au premier ?
(P. Quinault, Alceste, suivi de la Querelle d'Alceste, éd. W. Brooks, B. Norman et J. Zarucchi, Genève, Droz, 1994, p. 132-133)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs