[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Dés-

Dés-


"Donnez-lui le loisir de se désattrister"
L'Etourdi, II, 3 (v. 564)

"Je me dessuisse donc et redeviens moi-même."
L'Etourdi, V, 5 (v. 1824)

"Mais est-ce un coup bien sûr que votre Seigneurie
Soit désenamourée, ou si c'est raillerie ?"
Dépit amoureux, I, 4 (v. 249-250)

"Et l'on me dés-Sosie enfin
Comme on vous dés-Amphitryonne"
Amphitryon, III, 7 (v. 1860-1861)

Les créations de verbes à partir d'une préfixation en "dés"- ou en "dé" produisent un effet comique, dont la comédie des années 1640-1650 s'est beaucoup servie :




Sommaire | Index | Accès rédacteurs