[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Désir insatiable d'entasser écu sur écu

Désir insatiable d'entasser écu sur écu


"Ne rougissez-vous point, de déshonorer votre condition, par les commerces que vous faites? de sacrifier gloire et réputation, au désir insatiable d'entasser écu sur écu? et de renchérir, en fait d'intérêts, sur les plus infâmes subtilités qu'aient jamais inventées les plus célèbres usuriers?"
L'Avare, II, 2

Le refus de prêter ou de donner librement est l'un des principes prônés par La Fameuse Compagnie de la lésine (1604):

De prêter et donner
Que l'on ne prête rien, et qu'on ne fasse présent d'aucune chose, sinon lorsqu'on sera plus qu'assuré d'en retirer le change, et que pour une aiguille l'on se prévaudra d'une palette de fer. Il est enjoint de même et étroitement commandé de ne prêter argent sans bonne et suffisante caution, avec bon gage en main [...]
(La Fameuse Compagnie de la lésine, Paris, A. Saugrain, 1604, p. 35)

(voir également "Un mot pour qui il a tant d'aversion")




Sommaire | Index | Accès rédacteurs