[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Dans mon carrosse

Dans mon carrosse


"- Hé bien, elles iront ensemble dans mon carrosse, que je leur prêterai."
L'Avare, II, 5

Le prêt de son carrosse à une femme, par un homme riche faisait partie des moeurs du temps.

D'après "Les Lois de la galanterie" de Charles Sorel, il est indispensable pour un homme qui "veut être dans la bonne réputation" de disposer d'un carrosse.

[...] De quelque condition que soit un Galant, nous lui enjoignons donc d’avoir un Carrosse, s’il en a le moyen, d’autant que lorsqu’on parle aujourd’hui de quelqu’un qui hante les bonne Compagnies, on demande incontinent, A-t-il Carrosse ? et si l’on répond qu’oui, on en fait beaucoup plus d’estime : C’est aussi une chose très utile à un Homme qui veut être dans la bonne réputation, d’entretenir un Carrosse, voire deux, quand ce ne serait que pour faire plaisir à quelques Dames qui n’en ont point, ou de qui les chevaux sont malades et leur en prêter quelquefois pour leur promenade et leurs visites ; ce qui les oblige de telle sorte, que l’on est après beaucoup mieux venu chez elles ; et entre les bonnes qualités d’un Homme, l’on ne manque pas de dire toujours d’abord, il a un bon Carrosse, ce qui vous met incontinent dans l’honneur et dans le crédit.
(§ VII)

D'après Les Conseils d'Ariste à Célimène (1666) de D'Aubignac, les femmes profitaient fréquemment de ce service.

Section XXIII
Comment il faut se servir du carrosse d'autrui
[...] La licence des femmes s'est portée jusqu'à ce point, qu'elles empruntent ordinairement le carrosse des hommes, et souvent elles s'y renferment avec eux: ce sont, je l'avoue des commodités de bienséance et d'utilité; car de se trouver à pied sur le pavé de Paris, et de courir ainsi la vaste étendue d'une grande ville, cela passe pour une marque de bassesse ou d'impuissance, et nuit même à la santé par la mauvaise ardeur que la fatigue imprime dans le sang, mais il ne faut pas en le prenant faire d'autres choses qui nuisent encore davantage [...]
(Paris, N. Pépingué, 1666, p. 169.)

Voir aussi "As-tu là ton carrosse"




Sommaire | Index | Accès rédacteurs