[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > De leur esprit j'honore les lumières

De leur esprit j'honore les lumières


"Pour les dames on sait mon respect en tous lieux,
Et si je rends hommage aux brillants de leurs yeux,
De leur esprit aussi j'honore les lumières."
Les Femmes savantes, III, 2 (v. 863-865)

Dans l'avis au lecteur de ses Oeuvres galantes (1663), Cotin faisait la déclaration suivante :

Ce n'est donc pas pour faire valoir mon esprit, mais pour faire valoir celui de mes illustres amies et pour ne rien ôter à ma reconnaissance et à leur gloire, que je rends publiques aujourd'hui les grâces particulières qu'elles m'ont faites. Que si je travaille à leur réputation aux dépens même de la mienne, cette manière d'agir si franche et si désintéressée est pour moi une plus grande louange que celle de bien tourner une période, et de bien tomber en cadence. J'en reçois encore un autre avantage : c'est que je me renouvelle en quelque sorte et que je rappelle ainsi les beaux jours de ma première jeunesse; ce qui, ce me semble, quand on le peut faire, ne doit pas être défendu. Je déclare donc ici que je cède aux aimables personnes du beau sexe tous les avantages du génie, et ceux mêmes de l'art qu'elles ont appris sans y penser dans la fréquentation du grand monde.
(n. p.)

Vous savez, Monsieur, que les belles n'ont qu'à se faire voir pour se faire aimer ; je crois de même qu'elles n'ont qu'à vouloir écrire pour bien écrire.
(n. p.)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs