[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Debout, debout

Debout, debout


"Holà? holà? debout, debout, debout:
Pour la chasse ordonnée il faut préparer tout:
Holà? ho debout, vite debout."
La Princesse d'Elide, Premier intermède

Les paroles de l'air des valets de chien évoquent les premiers vers du Pastor fido (1602) de Battista Guarini (1), dont l'abbé de Torche a fourni entre 1664 et 1666 une traduction sous le titre du Berger fidèle (2).


(1)

Ite, voi che chiudeste
l'orribil fèra, a dar l'usato segno
de la futura caccia; ite svegliando
gli occhi col corno e con la voce i còri.
(Acte I, sc. I)

(2)

Il est temps de donner le signal de la chasse
Du monstre de nos bois il faut dompter l’audace,
Puisque vous le tenez dans les toiles enclos,
Du cor et de la voix réveillez le courage
De ceux qui dans ce voisinage
Goûtent la douceur du repos.
(I, 1, p. 9)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs