[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Demande-lui s'il veut venir souper

Demande-lui s'il veut venir souper


"Demande-lui s'il veut venir souper avec moi. - C'est une chose dont il n'a pas besoin, je crois. - Demande-lui, te dis-je. - Vous moquez-vous? Ce serait être fou que d'aller parler à une statue. - Fais ce que je te dis. – Quelle bizarrerie!"
Don Juan ou le Festin de pierre, III, 5

Un échange semblable entre le maître et le valet figure dans les autres versions contemporaines du sujet :


(1)
DON JUAN
Va, dis-lui que demain il me fasse la grâce
De manger avec moi.

BRIGUELLE
Que j'aie cette audace ?
Moi ! Je n'en ferai rien, vous y pouvez aller.
Ô Ciel ! en est-il un qui puisse l'égaler?

DOM JOUAN
Va donc le convier.

BRIGUELLE
Oui, zest !

DOM JOUAN
Suis mon envie.

BRIGUELLE
Dussiez-vous m'assommer et m'arracher la vie…

DOM JOUAN
Va donc, ou je m'en vais t'enterrer avec lui.

BRIGUELLE
Si vous parlez de bon, je suis mort aujourd'hui.

DOM JOUAN
Sans plus me raisonner, pense à me satisfaire.

BRIGUELLE
Mais…

DOM JOUAN
Mais, sans plus de mais.

BRIGUELLE
Eh bien ! il le faut faire. [...]
(IV, 8)

(2)

DOM JUAN
Dis-lui qu'un coeur qui sait mépriser la tempête
Ne craint pas un esprit qui n'a plus de pouvoir ;
Que s'il veut prendre un corps, s'il veut me venir voir,
Que ce soir je lui donne à souper à ma table
Et que je lui réserve un mets fort délectable ;
Qu'une seconde fois je serai son vainqueur
Et que je suis un homme incapable de peur.

PHILIPIN
Mon maître !

DOM JUAN
Dépêchons vitement.

PHILIPIN
Ah, je tremble !

DOM JUAN
Faites ce que je dis.

PHILIPIN
Mais raisonnons ensemble.

DOM JUAN
Raisonnement à part ; faisons, car je le veux.

PHILIPIN
Monsieur.

DOM JUAN
Quoi !

PHILIPIN
Regardez hérisser mes cheveux.

DOM JUAN
Quand tu devrais mourir cent fois, il le faut faire.
(IV, 8)

(3)

Mon maître, pour se réjouir, m'ordonne d'aller inviter la statue de commandeur à souper pour ce soir, je ris de cette folie, cependant je vais l'inviter à souper, la statue me répond par une inclination de tête, je tombe de frayeur, et dis à mon maître ce que j'ai vu, il n'en veut rien croire, la prie lui-même, elle lui fait pareille inclination, il en est étonné, nous rentrons.

(0)

D. Giovanni.
Anzi per farti veder ch'io non lo stimo un nulla, invitalo meco a cena.

Passarino.
0 quest’è un sproposito.

D. Giovanni.
Invitalo, dico.

Passarino.
Al venerà Sior.

D. Giovanni.
Non più ti dico.
(III, 2)

(4)

Dà animo al servo e dice che l'inviti a cena seco l'istessa sera acciò conosca che elli non è collera seco. Servo non vol ciò, lui dice che l'inviti per maggiormente schernirlo, non crede che risponda. Servo non si arrischia. Don Giovanni lo stimola a invitarlo, tuttavia il servo va e dice "il mio padrone dice se volete venire questa sera andare a cena seco", la Statua china il capo, lui lazzi di paura. Don Giovanni l'invita ancor lui, la Statua dice "verrò, verrò", si serra il foro, loro discorrono sopra ciò e via.
(Atto terezo, scena seconda")




Sommaire | Index | Accès rédacteurs