[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Des nigauds qui vous regardent et se mettent à rire

Des nigauds qui vous regardent et se mettent à rire


"Hé bien, quoi? qu'est-ce? qu'y a-t-il? Au diantre soit la sotte ville, et les sottes gens qui y sont: ne pouvoir faire un pas sans trouver des nigauds qui vous regardent, et se mettent à rire! Eh, Messieurs les badauds, faites vos affaires, et laissez passer les personnes sans leur rire au nez. "
Monsieur de Pourceaugnac, I, 3

Dans le scenario de commedia dell'arte "Pulcinella pazzo per forza", le prétendant ridicule formule les mêmes récriminations contre les enfants qui lui font des niches et l'insolence du pays (1)

Les personnages ridicules

  • Arlequin, dans le spectacle de « La double jalousie », dont certains passages nous sont connus par les notes personnelles de l'Arlequin Biancolelli (2)
  • Don Brusquin d'Alvarade dans Le Mari sans femme (1666) de Montfleury (3)

connaissent également la mésaventure de se faire huer par les badauds.


(1)

Policinella esce gridando contro i fanciulli che l’han fatto beffe, maravigliandosi dell’insolenza di quel paese, e domanda al servo si è bel giovane ; garboso ? etc. Chienca dice di si, e Policinella via più s’infuria contro l’insolenza di quei ragazzi che lo beffavano ; Chienca lo quieta ;
(I, 7)

(2)

J’arrive vêtu en marié avec une cravate et des manchettes de papier, j’ai aussi un plumet de la même étoffe ; je dis que je suis très mécontent de mon mariage, que les petits enfants se moquent de moi et me montrent du doigt.
(éd. D. Gambelli, Arlecchino a Parigi. Lo scenario di Domenico Biancolelli, Rome, Bulzoni, 1993, t. II, p. 99)

(3)

Tout à l'heure, Monsieur, en allant vers le port,
Je l'ai vu d'assez loin descendre d'une barque ;
Et comme sa figure est assez de remarque,
Les Turcs railleurs, après l'avoir examiné
En lui riant au nez l'ont tous examiné.
(I, 8, éd. du Théâtre de 1705, t. II, p. 242)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs