[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Des vers qu'il en savait par coeur

Des vers qu'il en savait par coeur


"Et jusques à des vers qu'il en savait par cœur
Il me les récitait tout haut avant l'acteur"
Les Fâcheux, I, 1 (v. 57-58)

Dans les Nouvelles Nouvelles (1663) de Donneau de Visé, le personnage de Clorante raconte une anecdote révélatrice sur cette pratique :

Un jeune auteur de théâtre, qui a beaucoup de mérite, et dont l’adresse n’est pas moins à priser que l’esprit, me vint voir il y a quelques jours : et comme nous nous entretenions d’une de ses pièces, qu’il était sur le point de faire jouer, il me dit qu’il était bien assuré qu’elle réussirait. [...] Tous ceux qui m’ont promis d’y venir savent déjà les beaux endroits par cœur, afin de ne les pas laisser passer sans les applaudir, et sans montrer qu’ils les connaissent.
(t. III, p. 194-197)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs