[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Deux gouttes de lait

Deux gouttes de lait


"Des pieds, jusqu'à la tête, il est comme moi fait;
Beau, l'air noble, bien pris, les manières charmantes:
Enfin deux gouttes de lait
Ne sont pas plus ressemblantes;"
Amphitryon, II, 1, v. 783-786

La même comparaison était formulée dans Les Sosies de Rotrou :

Enfin, je suis moi-même, et deux gouttes de lait
N'ont pas, à mon avis, un rapport si parfait.
(II, 1)

Il m'est pareil de nom, de visage, de port,
Il m'est conforme en tout, il est grand, il est fort,
Et m'a de sa valeur rendu des témoignages.
(II, 1)

ainsi qu'en des termes moins proches, dans l'Amphitruo de Plaute :

neque lac lactis magis est simile quam ille ego similest mei.
Et certes une goutte de lait n'est point si semblable à une autre goutte de lait, qu'il me ressemble
(II, 1, v. 601; trad. Marolles, 1658, p. 31)

Davo prognatum patre eodem quo ego sum, forma, aetate item
qua ego sum. quid opust verbis? geminus Sosia hic factust tibi.
Il est comme moi fils de Davus, de même taille et de même âge que moi. Qu'est-il besoin de tant de paroles ? Enfin vous avez un double Sosie.
(v. 614-615)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs