[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Dire à mille gens tout ce que d'eux on pense

Dire à mille gens tout ce que d'eux on pense


"Il est bon de cacher ce qu'on a dans le cœur.
Serait-il à propos, et de la bienséance,
De dire à mille gens tout ce que d'eux, on pense ?
Et quand on a quelqu'un qu'on hait, ou qui déplaît,
Lui doit-on déclarer la chose comme elle est ?"
Le Misanthrope, I, 1, v. 76-80

Une idée similaire était exprimée dans le "petit traité" "Du mensonge" (Opuscules ou Petits Traités, t. IV, 1647) de La Mothe le Vayer :

Pour le moins est-il trop certain qu'on ne doit pas toujours être trop exact à découvrir toutes sortes de vérités. [...] Cela se peut fort bien appliquer à notre sujet, n'étant pas souvent à propos dans la vie civile d'insister pour la vérité des choses avec tant de sévérité, qu'au lieu de nous rendre utiles et d'instruire, nous commettions du scandale sans profiter à personne.
(éd. de 1756, III, 1, p. 163)

la Vérité, toute noble qu’elle est, n’[a] pas ce privilège de pouvoir être employée à toute heure utilement, et [...] dite hors de saison elle blesse sans profit, comme une médecine donnée mal à propos.
(Ibid., p. 133).

Conférence du bureau d'adresses, résumée dans le recueil de 1666 ("S'il faut toujours dire la vérité", Recueil général des questions traitées dans les conférences du bureau d'adresses, 1666, p. 365 et suiv.)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs