[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > El desdén con el desdén

El desdén con el desdén


Agustin MORETO, El desdén con el desdén, in Primera parte de comedias de D. Agustin Moreto y Cabana, Madrid, Diego Diaz de la Carrera, 1654

Cette comédie a été utilisée par Molière pour la composition du sujet de La Princesse d'Elide.

On en retrouve également la trace dans la formulation de certains passages du texte moliéresque.

Cynthie
Moron
"admire nos esprits"
"je passai dans ces lieux"
"j'ai résolu de prendre un chemin tout contraire"
"jusques à quand ce coeur veut-il s'effaroucher"
"sois complaisante aux civilités qu'on te rend"
"on est toujours bien aise d'être aimée"
"un moment a dissipé toutes ces résolutions"
"le chien du jardinier"
"votre coeur avait eu la bonté de s'expliquer en ma faveur"
"il est aisé de voir que vous aimez un peu"

Pour une analyse détaillée des rapports entre La Princesse d'Elide et cette comédie, voir C. Bourqui, Les Sources de Molière, Paris, SEDES, 1999, p. 129-134.




Sommaire | Index | Accès rédacteurs