[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Embrassades

Embrassades


"Mon importun et lui coupant à l’embrassade
Ont surpris les passants de leur brusque incartade
Et tandis que tous deux étaient précipités
Dans les convulsions de leurs civilités,
Je me suis doucement esquivé sans rien dire."
Les Fâcheux, I, 1, v. 99-103

"Et je ne hais rien tant, que les contorsions
De tous ces grands faiseurs de protestations,
Ces affables donneurs d'embrassades frivoles."
Le Misanthrope, I, 1, v. 43-46

"N'a-t-il pas ceux qui caressent également tout le monde, qui promènent leurs civilités à droit et à gauche, et courent à tous ceux qu'ils voient avec les mêmes embrassades, et les mêmes protestations d'amitié?"
L'Impromptu de Versailles, sc. IV

Le motif est repris dans La Mère coquette de Quinault, dont le texte est publié le 16 janvier 1666 :

Estimez-vous beaucoup l’air dont vous affectez
D’estropier les gens par vos civilités,
Ces compliments de main, ces rudes embrassades,
Ces saluts qui font peur, ces bonjours à gourmades ?
(I, 3, p. 12)

(voir aussi "ces grands faiseurs de protestations")




Sommaire | Index | Accès rédacteurs