[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > En dépit de nos dents

En dépit de nos dents


"N'avons-nous pas assez des autres accidents,
Qui nous viennent happer en dépit de nos dents."
Le Cocu imaginaire, sc. XVII, v. 451-452

L'expression "malgré mes dents" est un fréquemment usitée dans les comédies burlesques des années 1650 :

[...] Eh oui, je vous entends
Pour la centième fois, mais c'est malgré mes dents.
(Paul Scarron, Don Japhet d'Arménie,1653, III, 4, p. 68)

Or sus, examinons un peu les accidents
Qui peuvent m'arriver malgré toutes mes dents.
(Thomas Corneille, Le Geôlier de soi-même, 1656, I, 5, p. 14)

Je t'étrillerai bien tantôt, malgré tes dents.
(Paul Scarron, L'Héritier ridicule ou la Dame intéressée, 1650, IV, 3, p. 94)

Dans Le Sicilien, Hali emploiera l'expression "en dépit de vos dents".




Sommaire | Index | Accès rédacteurs