[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Je l'ai laissé sur votre table

Je l'ai laissé sur votre table


"Non, il m’a demandé de l’encre, et du papier ;
Et vous a fait un mot, où vous pourrez, je pense,
Du fond de ce mystère, avoir la connaissance.
- Donne-le donc.[...]
Auras-tu bientôt fait, impertinent au diable ?
Après l’avoir longtemps cherché.
- Ma foi, je l’ai, Monsieur, laissé sur votre table."
Le Misanthrope, IV, 4, v. 1468-14

Un passage des Nouvelles nouvelles (1663) de Donneau de Visé narrait une mésaventure semblable :

"— Ah ! Monsieur, si vous nous voulez faire la grâce de nous montrer la nouvelle que vous avez, je vais vous envoyer quérir présentement une lettre de Madrid, pleine de nouvelles, que l’on me doit avoir apportée, parce que le courrier est arrivé dès hier, pourvu que Monsieur, en s’adressant à Arimant, me veuille prêter un de ses gens pour un demi quart-d’heure".
Arimant, qui ne cherchait pas mieux qu’à se divertir, y consentit volontiers, et Lisimon, qui était avide de nouvelles, fouilla aussitôt dans sa poche pour chercher la pièce qu’il disait avoir, afin qu’Ariste envoyât plus tôt quérir sa lettre. Mais après avoir bien cherché, il s’écria qu’il était le plus misérable homme du monde, et que, sans y penser, il l’avait laissée sur sa table.
(p. 201-202)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs