[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > L'Ecole des maris

L'Ecole des maris


Autour de L'Ecole des maris

L'Ecole des maris

PERSONNAGES

Sganarelle
Leonor
Valère
Ergaste
notaire

ACTE I

Scène 1

mon frère, s'il vous plaît
ma fantaisie à suivre
vous rend chez vous barbare
rubans
à la mode il faut m'assujettir
les sottises qu'on porte
suivre ce que l'usage y fait de changement
fuir obstinément ce que suit tout le monde
jeter mon âge au nez
sans se tenir encor malpropre
en dépit de la mode

Scène 2

le destin vous fut bien favorable
où donc allez-vous ?
j'entends que la mienne vive à ma fantaisie
une serge honnête
aux choses du ménage
tricoter quelque bas par plaisir
Qu'aux discours des muguets elle ferme l'oreille
la chair est faible
ne point porter de cornes
corps pour corps
Sommes-nous chez les Turcs pour renfermer les femmes
Toutes ces gardes-là sont visions de fous
nous inspirer un désir de pécher
c'est l'honneur qui les doit tenir
sage que par contrainte
en riant instruire la jeunesse
l'école du monde
je laisse à son choix liberté tout entière
les enfants comptent les jours des pères
quand il faudra changer sa manière de vie
les mêmes libertés
mouches et rubans
courir tous les bals et les lieux d'assemblée
qui joueront et donneront cadeaux
cette pratique infâme
sous quel sort mon astre m'a fait naître
quelle belle famille
nos choux et nos dindons

Scène 3

cet Argus
aux champs ?
les oreilles me cornent
est-ce à nous ?
godelureau
l'honneur de vous connaître
que m'importe?
l'esprit veut du relâche

Scène 4

l'accueil loup-garou
un dragon surveillant
une femme qu'on garde est gagnée à demi
mes yeux ont fort parlé

ACTE II

Scène 2

peste soit du gros boeuf
le tuteur d'une fille assez jeune

Scène 3

un secret plaisir de s'en ouïr conter

Scène 6

béni soit cet édit
il soit lu hautement

Scène 7

par un enlèvement
pouponne

Scène 9

par un juste choix
fanfan
pauvre petit bouchon

ACTE III

Scène 2

m'a demandé ma chambre
une foi mutuelle
entretenir cet amant sous mon nom

Scène 3

votre Argus dupé

Scène 4

notaire royal
graisser la patte

Scène 5

vous l'avez bien stylée

Scène 7

un choix à faire condamner

Scène 8

D'un tel vieillard je prise plus le zèle
tendre amitié

Scène 9

doucement il faut boire la chose
L'on ne vous plaindra point
Au sort d'être cocu son ascendant l'expose
ce sexe trompeur
à l'école chez nous




Sommaire | Index | Accès rédacteurs