[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Montaigne

Montaigne


Michel de MONTAIGNE, Les Essais (réédition : Paris, C. Journel, 1659)

A partir de 1665, les comédies de Molière présentent des points de rencontre avec les Essais de Montaigne, en particulier avec l'essai "De la ressemblance des enfants aux pères" (II, 37).

Les Précieuses ridicules
braies nettes

L'Ecole des maris
toutes ces gardes-là sont visions de fous
c'est l'honneur qui les doit tenir

L'Ecole des femmes
le moyen de chasser ce qui fait du plaisir
l'affront que nous fait son manquement de foi ?
cent choses plus à craindre

L'Amour médecin
n'est-ce pas assez d'un pour tuer une personne ?
et moi je dis
découvrir au peuple
nous ne sommes pas les seuls
la peur de mourir
les heureux succès

Le Misanthrope
sage avec sobriété

Le Médecin malgré lui
cette grande santé est à craindre

Monsieur de Pourceaugnac
nombre impair

Psyché
l'effort en est barbare
la constance est facile en mille occasions

Le Bourgeois gentilhomme
sûr de tuer son homme

Les Fourberies de Scapin
un marteau de tailleur de pierre

Les Femmes savantes
connaître un pourpoint d'avec un haut-de-chausse

Le Malade imaginaire
être malade en dépit des gens et de la nature
balance
ce ne sont point les médecins qu'il joue
ces jeux de la nature
nombre impair
vous n'êtes point crevé de toutes les médecines
la nature d'elle-même
des voiles trop épais
de la force que pour porter son mal
je suis mort
ne donnez point tant à votre imagination
l'erreur s'est répandue
tout le monde s'est trompé
rôti, bouilli
votre nourriture
n'y a-t-il point quelque danger
occidendi impune




Sommaire | Index | Accès rédacteurs