[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Robinet, Lettre en vers à Madame du 22 septembre 1668

Robinet, Lettre en vers à Madame du 22 septembre 1668


-Représentation de la même pièce devant Monsieur et Madame :

Ces jours-ci, MONSIEUR et MADAME,
Si bien pourvus de Corps et d’Âme
Pour être l’un de l’autre épris,
Ont fait leur demeure à Paris,
Où leur présence est assez rare ;
Et le divertissant AVARE, [MD : Comédie du Sieur de Molière.]
Aussi vrai que je vous le dis,
Dimanche, en fut très applaudi.

-Puis à Chantilly :

Jeudi, Leurs ALTESSES ROYALES,
Qui nulle part n’ont leurs égales,
Furent, environ jour failli,
Se divertir à CHANTILLY,
Où le grand CONDÉ leur fit chère,
Je vous l’assure, toute entière,
Et MOLIÈRE y montra son nez :
C’en est, je pense, dire assez.

Le lendemain, ces deux ALTESSES,
Que le CIEL comble d’Allégresses,
Prirent, avec tous leurs Attraits,
La route de VILLERS-COTTRETS [sic.],
Ayant, certes, sans nulle faute,
Fort bien remercié leur Hôte.




Sommaire | Index | Accès rédacteurs