[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Si se rompt

Si se rompt


"Audi, quæso, aurait dit Cicéron. - Oh! ma foi, si se rompt, si se casse, ou si se brise, je ne m'en mets guère en peine."
La Jalousie du Barbouillé, sc. VI

Le jeu de mots avait été exploité par Larivey dans son Laquais :

LUCIAN :
[...] in illo tempore Cicéron a été ainsi appelé.

THOMAS :
J'ai bien affaire s'il se rompt ou s'il demeure entier".
(Les Comédies facétieuses, 1597, III, 1, p. 41)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs